DDEN 15 Accueil
DDEN 15 Accueil
Accueil - Le dden
Accueil - Historique
Abréviations
Espace dden - Comptes rendus
Délégation - Organisation
Délégation - Rôle dden
page
Fédération
Fédération - Organisation
Fédération - Rôle
Espace dden - Quoi de neuf
Espace dden - Accueil
Espace dden - Comptes rendus
Espace dden - Annuaire
Petits guides
Espace dden - Rythmes éducatifs-Doc
Espace dden - Rythmes éducatifs-Presse
Espace dden - Information actualité
Espace dden - Fiches
Espace dden - Documents divers
Espace dden - Synthèses
Espace dden - Travaux
Espace dden - dden actualité
Abréviations

Mention légale

Copyright dden 15°

Mention légale

  

FICHES D’INFORMATION


Pages imprimables Ê

La délégation des DDEN du XVème

I. LE RÔLE DES DDEN

Les DDEN sont nommés par l’Inspecteur d’académie, lors d’un CDEN (Conseil départemental de l’Éducation nationale) :

Dans ses fonctions, le DDEN n'est :

Les règles de désignation des DDEN garantissent leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs politiques.

Ils ont une position particulière hors de toute hiérarchie ou tutelle.

Ils ont une mission d’avocat de l’école publique et de l’intérêt des enfants, une sorte de magistrature d’influence privilégiant la persuasion puisqu’ils n’ont aucun pouvoir de contrainte.

C’est dons une mission d’incitation et de coordination entre les divers intervenants (rapports avec les autorités locales en particulier), de suivi d’exécution des décisions du Conseil d’école et des commissions de sécurité et d’architecture…


LEUR MISSION :

Défense de l’école publique dans ses grands principes : obligatoire, gratuite, laïque.

Le domaine de leur mission est vaste et non limitatif :

a) tout ce qui touche à la vie scolaire, ou plutôt la vie dans l’école,

b) exclut tout ce qui touche à la pédagogie.

A rappeler :

Le DDEN doit prendre connaissance de tous les points de vue, se méfier des ragots et des rumeurs de trottoir. Ne pas les relayer. Vérifier avant toute intervention. Dédramatiser. Ne pas étouffer non plus d’éventuels problèmes.


II. QUI FAIT QUOI DANS L’ÉCOLE ?

A. L’ÉDUCATION NATIONALE :

Les enseignants et directeurs sont nommés et rémunérés par l’Académie de Paris.

Ils sont sous l’autorité :

Des ICC (Inspecteurs chargés de circonscription) : trois dans le XVème :

Et du directeur académique des services de l'Éducation nationale chargé du 1er degré :

Certains établissements, d’enseignement adapté, comme le centre scolaire de l’hôpital Necker, dépendent de la circonscription ASH2 (Aide à l’intégration scolaire des handicapés) :

Les RASED (Réseaux d’aide spécialisés pour les élèves en difficulté) dépendent également de l’Éducation nationale.

Chaque RASED comprend :

Pour l’accueil des enfants handicapés, il est nommé :

Le handicap d’un enfant doit être reconnu par la MDPH (Maison départementale pour les personnes handicapées).

- Pour les enfants : 44 rue Alphonse Pinaud, 75020 Paris.

Il existe des classes spécialisées :

- Classes d’adaptation (ouvertes) pour enfants en difficulté passagère,

- UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants), ex CLIN (classes d’initiation pour élèves non-francophones),

- CLIS (classes d’intégration scolaire pour enfants ayant des problèmes de comportement, ou des handicaps ne permettant pas l’accueil en classe ordinaire).

Il existe dans certains quartiers des ZEP (zones d’éducation prioritaire) qui bénéficient de moyens spéciaux). Il n’y en a pas dans le XVème.


B. LA MAIRIE DE PARIS :

L’adjointe à la Maire de Paris, chargée des affaires scolaires, de la réussite éducative et des rythmes éducatifs est :

- Mme Alexandra Cordebard.

La Ville de Paris dispose de services administratifs et techniques dont certains concernent plus particulièrement le secteur scolaire :

Deux directions :

La direction des affaires scolaires est représentée dans le XVème par la circonscription des affaires scolaires et de la petite enfance VIIème-XVème (CASPE) dont le siège est :

La Ville de Paris, comme toutes les communes, possède et entretient les écoles maternelles et élémentaires et fournit le matériel, y compris pédagogique (choix sur catalogue).

Les professeurs de la Ville de Paris ou PVP (arts plastiques, éducation musicale, éducation physique et sportive), qui sont une spécificité parisienne, sont recrutés et rémunérés par la Ville de Paris, ainsi que les personnels non enseignants :

La Ville de Paris propose des activités diverses, le soir après la classe : les études surveillées par des animateurs ou des enseignants, ou des ateliers divers dits « Contrats bleus » assurés par des associations qui ont passé des contrats avec la Ville de Paris. Ces activités sont payantes avec tarifs dégressifs.

Réforme des rythmes éducatifs

La Ville de Paris recrute les animateurs chargés d’assurer les activités périscolaires dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs.

Le chef de projet de la réforme des rythmes éducatifs dans le 15ème est Mme Passarius.

Elle coordonne l’action des « Responsables éducation ville » (REV) nommés au niveau de chaque école.

Différents services de la CASPE :

La section Bâtiments assure les visites d’architecture. La SLA (Section locale d’architecture) s’occupe des travaux. L’atelier assure les petites réparations. Le DDEN participe à la visite fonctionnelle d’architecture annuelle.

La section Action éducative a en charge tout ce qui relève de la surveillance des cantines, des BCD et EPL et des centres de loisirs.

Particularité parisienne : les directeurs au-delà de quatre classes sont déchargés de cours et rémunérés par la ville.

La DASES (direction de l’action sociale enfance et santé) nomme et rémunère :

Tous travaillent sur plusieurs écoles, et leurs coordonnées sont disponibles dans chaque école. Le médecin coordonnateur pour le XVème est Mme le Dr Ruff.


C. LA MAIRIE DU XVème

La Caisse des écoles du XVème (154 rue Lecourbe) est un organisme public, présidé par le maire d’arrondissement et géré par des administrateurs de droit et des élus.

La Caisse des écoles recrute et rémunère les cantinières chargées de préparer les repas (avec des produits frais dans le XVème). Elle assure également des fournitures de repas dans les centres aérés de l’été.

Elle a une action sociale pour les familles en difficulté, et organise depuis peu des séjours de vacances.

Toutes les personnes habitant ou travaillant dans le XVème peuvent adhérer, moyennant une cotisation.

Il faut encourager les DDEN et les parents d’élèves à adhérer pour participer à l’élection des administrateurs et aux assemblées générales.


D. AUTRE ADRESSE UTILE :


III. COMMENT LA MISSION DES DDEN SE TRADUIT-ELLE CONCRÈTEMENT ?

A. Participation minimum

1. Présence aux élections de parents d’élèves :

2. Présence aux Conseils d’école (trois par an)

Le Conseil d’école est composé :

Son rôle :

3. Visite de l’école et imprimé de rapport de visite

(à ne pas voir comme un pensum, mais comme un outil transmis aux ICC et important pour rédiger la synthèse)

Il faut que le rapport soit lisible. En fin d’année, il est remis à l’ICC de la circonscription et il sert à la rédaction de la synthèse : il doit donc être exploitable.



B. Ce qu'il est vivement conseillé de faire le reste de l’année :


IV. LA DÉLÉGATION

La Délégation est la structure qui regroupe tous les DDEN d’un arrondissement.

Un arrondissement peut comprendre plusieurs circonscriptions : il y en a trois dans le XVème, plus des circonscriptions de l’enseignement spécialisé rayonnant sur tout Paris.

A chaque renouvellement quadriennal, la délégation procède à l’élection du bureau :

C’est lors des réunions de délégation que les écoles à visiter sont réparties entre les délégués.

De même, les présidents de délégation élisent un président départemental qui représente les DDEN auprès des instances départementales, comme le CDEN.

La délégation se réunit au moins une fois par trimestre sur convocation du président dans la mairie de l’arrondissement ou des locaux municipaux.

Aux réunions de délégation, sont invités :

L’ordre du jour fixé peut comprendre :

Les réunions de délégation peuvent avoir pour ordre du jour un thème particulier, par exemple : les activités postscolaires et périscolaires, les RASED., la médecine scolaire, la violence, etc.

La délégation sert également à informer et former les DDEN pour assurer la coordination des besoins perçus dans les écoles et sur le plan de l’arrondissement.

La délégation établit chaque année une synthèse des rapports de visite des écoles et une synthèse consacrée aux travaux.


V. EN CONCLUSION

Une délégation est une entité responsable dont tous les membres sont solidaires. Le président et les vice-présidents représentent les délégués au niveau de l’arrondissement, mais une animation collégiale est vivement recommandée.

Il existe la Fédération nationale des DDEN, des unions départementales et des unions locales au niveau des arrondissements.

La Fédération représente les DDEN au niveau national, organise des enquêtes, distribue de l’information…

Le président départemental est également président de l’Union de Paris des DDEN

Une assemblée générale annuelle réunit les adhérents et les DDEN nouvellement nommés.

L’adhésion 2012 qui comprend les abonnements, est de 28,50 €.

L’Union de Paris propose deux concours :

- le concours des écoles fleuries, organisé avec l’OCCE (organisation centrale de la coopération à l’école),
Responsable : Mme Édith Semerdjian (edith.semer@club-internet.fr)

- le concours de la Ligue contre le cancer
Responsable : Mme Marie Bompard (06 70 05 62 84).